Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 13:51

L'homme qui rit

Editions Folio - 848 pages - publié en 1869

 

Angleterre, XVIIème siècle. Affublé d'une cicatrice en forme de sourire sur le visage, le jeune Gwynplaine, orphelin, a été défiguré par des comprachicos, bandes peu recommandables, s'occupant entre autres d'acheter des enfants qu'ils mutilent pour ensuite les proposer aux riches en mal de divertissement. Un soir, Gwynplaine est abandonné sur la rive par les comprachicos. Désorienté, il se dirige vers la terre et recueille en chemin Dea, encore nourrisson, dont la mère vient de mourir de froid sous la tempête de neige qui sévit ce soir-là. 

Ils trouvent refuge auprès d'Ursus, saltimbanque bourru et misanthrope, qui vit seul avec son loup Homo dans sa roulotte. La troupe est formée. Gwynplaine devient à son tour saltimbanque. Le sourire gravé sur son visage est communicatif et agit comme un remède à l'ennui et au chagrin. Objet de curiosité et d'horreur, Gwynplaine attire les foules.

Je me suis lancée dans cette lecture au début de l'été et je me suis rapidement rendue compte que, de mon point de vue, ce n'était pas forcément la meilleure période pour apprécier ce type d'ouvrage. Je précise aussi que j'ai vu l'adaptation qui en a été faite au cinéma avec Gérard Depardieu, Marc-André Grondin et Christa Théret, avant de le lire (chose que j'evite de faire mais bon, là, ça s'est trouvé comme ça). Je n'avais pas du tout aimé le film, j'avais trouvé que tout était rtop (le jeu des acteurs, les dialogues...). Et à la découverte du livre, je comprends mieux les critiques qui disent que se lancer dans l'adaptation de cette oeuvre relève de l'exercice périlleux.

Il est très difficile de chroniquer un livre tel que celui-ci. D'abord parce qu'il fait partie des classiques de la littérature française et qu'à ce titre, il appartient au patrimoine, un monument historique, une oeuvre qui doit imposer le respect. Et puis parce que c'est Victor Hugo, dont c'est toutefois le premier livre que je lis. Et cet auteur possède une plume extraordinaire, il manie les mots, les tournures de phrases à la limite de l'intemporel. J'ai été subjuguée par ce style absolument incomparable et très caractéristique des auteurs du XIXème siècle surtout. Jamais je n'ai lu un auteur contemporain capable de produire une telle prose.

Les pasages qui décrivent l'amour qui anime Gwynplaine et Dea sont tout simplement sublimes. Quelques exemples:

 

"Gwynplaine voyait descendre vers lui en pleine lumière, dans un arrangement de destinée qui ressemblait à la mise en perspective d'un songe, une blanche nuée de beauté ayant la forme d'une femme, une vision radieuse dans laquelle il y avait un coeur, et cette apparition, presque nuage et pourtant femme, l'étreignait, et cette vision l'embrassait, et ce coeur voulait bien de lui; Gwynplaine n'était plus difforme, étant aimé; une rose demandait la chenille en mariage, sentant dans cette chenille le papillon divin; Gwynplaine, le rejeté, était choisi."


 

"Que serais−je sans elle?

Dea avait une pensée:

_Que serais−je sans lui?

Ces deux exils aboutissaient à une patrie; ces deux fatalités incurables, le stigmate de Gwynplaine, la cécité de Dea, opéraient leur jonction dans le contentement. Ils se suffisaient, ils n'imaginaient rien au-delà d'eux−mêmes; se parler était un délice, s'approcher était une béatitude; à force d'intuition réciproque, ils en étaient venus à l'unité de rêverie; ils pensaient à deux la même pensée. Quand Gwynplaine marchait, Dea croyait entendre un pas d'apothéose, Ils se serraient l'un contre l'autre dans une sorte de clair−obscur sidéral plein de parfums, de lueurs, de musiques, d'architectures lumineuses, de songes; ils s'appartenaient; ils se savaient ensemble à jamais dans la même joie et dans la même extase; et rien n'était étrange comme cette construction d'un éden par deux damnés.

Ils étaient inexprimablement heureux.

Avec leur enfer ils avaient fait du ciel; telle est votre puissance, amour!

Dea entendait rire Gwynplaine. Et Gwynplaine voyait Dea sourire.

Ainsi la félicité idéale était trouvée, la joie parfaite de la vie était réalisée, le mystérieux problème du bonheur"

 

Ceci dit, en plus de 800 pages, l'auteur n'évite pas les longueurs et les digressions. Et il y en a beaucoup. L'histoire ne démarre vraiment qu'au quart du livre et j'ai survolé pas mal de passages. Le style peut par moments perdre le lecteur.

Enfin, je dois faire un aveu de taille: je n'ai pas fini le livre, j'en suis à la moitié. Mais je compte bien le terminer, c'est juste que j'ai manqué de temps et que, comme évoqué plus haut, j'ai eu envie de lire autre chose pendant la période estivale. J'ai donc lu deux livres en même temps, ce qui m'arrive très très rarement. En fait, je viens picorer de temps en temps avec cette lecture dont on pourrait dire qu'elle memmène hors du temps. Mais je ne voulais pas faire faux bond à Aifelle qui a organisé cette lecture commune, et ce depuis fort longtemps.

Je ne mettrais pas de note non plus à ce livre car il est pour moi hors catégorie. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu de classique, cela ne m'avait pas trop manqué non plus, même si j'ai de bons souvenirs de ceux que j'ai découverts lorsque j'étais au collège et au lycée. Je me demande souvent d'ailleurs ce que j'en penserais aujourd'hui; aussi, je préfère rester sur l'impression qu'ils m'ont laissé à l'époque.

Lecture commune avec Aifelle, Claudia Lucia

Et je le propose pour le challenge des pavés de l'été (mais je ne donnerais le lien à Brize que quand je l'aurai terminé).

EDIT du 18 octobre: je crois que je vais en rester là...Et challenge encore raté cette année mais je ne désespère pas de le relever l'année prochaine (on y croit, on y croit).

Challenge pavé de l'été 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by monpetitchapitre - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Yv 09/10/2013 11:31

Fan de Hugo, je n'ai cependant pas lu ce roman, et comme toi, je passe des pages longues, des digressions à mes yeux inutiles même si les romans de Hugo sont excellents, pas notables évidemment,
qui serait-on pôur se permettre de mettre une deux ou trois étoiles à un tel écrivain (comme à beaucoup d'autres classiques) ?

monpetitchapitre 11/10/2013 12:56



Il est clair qu'il m'est paru impossible de noter ce livre, c'est inclassable et d'un niveau tellement...hors du commun. Comme Zola, Maupassant...



Brize 25/09/2013 15:06

Alors, où en es-tu, de ton Pavé-de-l'été ;) ?!

monpetitchapitre 27/09/2013 09:49



Oh lala Brize, j'ai honte, j'ai bien peur de ne pas réussir le challenge, cette année encore...mais j'ai encore un peu de temps (on y croit, on y croit).



Alex-Mot-à-Mots 01/09/2013 18:39

Le nombre de pages me rebutent un peu, à tort, sans doute.

monpetitchapitre 03/09/2013 21:21



Honnêtement, j'ai sauté plein de passages. Du coup, ça reste raisonnable.



La Pyrénéenne 30/08/2013 21:07

Il est bien au chaud dans ma liseuse ! ;-)

monpetitchapitre 03/09/2013 21:20



Il faut quand même choisir le bon moment. La épriode estivale n'est quand même pas idéale pour ce genre de lectures (je trouve...)



cristie 30/08/2013 18:53

Il faut que je le lise !

monpetitchapitre 03/09/2013 21:20



Il fait partie des classiques, à avoir au moins dans sa bibliothèque.



Présentation

  • : Mon petit chapitre par Anne
  •  Mon petit chapitre par Anne
  • : Faire partager ma passion des livres et la joie que me procure la lecture. Et échanger avec vous impressions, conseils, coups de coeur...A bientôt
  • Contact

Sur le feu

 

Recherche

Index des auteurs

Lectures communes

Challenges

Challenges auxquels je participe:

voisins-voisines-version-curlz
 

Voisins Voisines 2013 chez Anne

1. La compagnie des menteurs de Karen Maitland (Angleterre)

2. La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi...de Rachel Joyce (Angleterre)

3. Les trois lumières de Claire Keegan (Irlande)

4. La vie aux aguets de William Boyd (Angleterre)

5. Froid mortel de Johan Theorin (Suède)

6. Contrecoup de Rachel Cusk (Angleterre)

7. Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer (Autriche)

8. Miséricorde de Jussi Adler-Olsen (Danemark)

9. La maison des chagrins de Victor Del Arbol (Espagne)

 

Voisins voisines 2014

 

Voisins Voisines 2014 chez A propos des livres

1. Le secret d'Edwin Strafford de Robert Goddard (Angleterre)

2. L'heure trouble de Johan Theorin (Suède)

3. L'Exception de Audur Ava Olafsdottir (Islande)

4. L'oubli d'Emma Healey (Angleterre)

5. La faute de Paula Daly (Angleterre)

6. Le violoniste de Mechtild Borrmann (Allemagne)

1. Le village de Dan Smith (Angleterre)

2. La ferme de Tom Rob Smith (Angleterre)

3. Le bourreau de Gaudi de Aro Sainz de la Maza (Espagne)

      Challenge 13 auteurs

13 auteurs chez La vie telle qu'elle me passionne

1. Karine Giebel : Les morsures de l'ombre

2. William Boyd: La vie aux aguets

3. Thomas H.Cook

4. Anne Percin: Le premier été

5. Karen Maitland: La compagnie des menteurs

6. Ron Rash: Le monde à l'endroit

7. Marie-Hélène Lafon

8. Fabienne Juhel

9. Jo Nesbo

10. Laura Kasischke: Esprit d'hiver

11. R-J Ellory

12. Jussi Adler-Olsen: Miséricorde

13. Olivier Adam

 

J'ai l'impression que ce challenge n'est pas reconduit cette année mais j'ai bien envie de le poursuivre à titre individuel. Voici la liste établie pour 2014:

 

1. Thomas H.Cook

2. Fabienne Juhel

3. Jo Nesbo

4. R-J Ellory

5. Olivier Adam: Des vents contraires

6. Pascal Garnier

7. Linwood Barclay: Fenêtre sur crime

8. Joyce Maynard: Long week-end

9. Hélène Grémillon: Le confident

10. Lionel Salaun

11. Ryan David Jahn

12. Saphia Azzedine

13. Delphine De Vigan

10 auteurs que j'ai envie de découvrir en 2015:

1. Thomas H.Cook

2. Fabienne Juhel

3. Jo Nesbo

4. R-J Ellory

5. Pascal Garnier

6. Lionel Salaun

7. Ryan David Jahn

8. Silvia Avallone

9. Marie-Sabine Roger

10. Claire Favan

 

 

 

Challenge Polars et Thrillers 2013-2014

Challenge Thrillers et Polars 2013-2014 chez Liliba

1. Black coffee de Sophie Loubière

2. Elvis et la vertu de Frantz Delplanque

3. Miséricorde de Jussi Adler-Olsen

4. Le dernier Lapon de Olivier Truc

5. La maison des chagrins de Victor Del Arbol

6. Le secret d'Edwin Strafford de Robert Goddard

7. L'appel du coucou de Robert Galbraith

8. Vilaines filles de Megan Abbott

9. Purgatoire des innocents de Karine Giébel

10. La Peur elle-même de Laura Sadowski

11. L'homme qui a vu l'homme de Marin Ledun

12. L'heure trouble de Johan Theorin

Challenge Thrillers et Polars 2014-2015 chez Liliba

1. L'oubli d'Emma Healey

2. Fenêtre sur crime de Linwood Barclay

3. La faute de Paula Daly

4. Le violoniste de Mechtild Borrmann

5. Le village de Dan Smith

6. Atomka de Franck Thilliez

7. Angor de Franck Thilliez

8. La cible d'Howard Gordon

9. Sans faille de Valentin Musso

 

Challenge Thrillers et polars 2015-2016 chez Sharon

1. Les nuits de Reykjavik d'Arnaldur Indridason

2. Arrêtez-moi de Lisa Gardner

3. L'affaire des coupeurs de têtes de Moussa Konaté

4. La ferme de Tom Rob Smith

5. Le bourreau de Gaudi de Aro Sainz de la Maza

6. Derrière la haine de Barbara Abel

7. L'enfer de Church Street de Jake Hinkson

8. Am stram gram de M.J.Arlidge

9. Un vent de cendres de Sandrine Collette

10. Deux gouttes d'eau de Jacques Expert

11. Le tailleur de pierre de Camilla Läckberg

12. Les visages écrasés de Marin Ledun

 

 

 

Où Je Chine...